• SwingSilver

Les Chatons Swingueurs

Mis à jour : 10 nov 2019





« C’est quoi ce café où tout le monde danse ? Et cette musique rythmée, comme dans les films d’avant-guerre ! Ils sont jeunes, anciens, … débutants, confirmés, … Et ils dansent tous ensemble. Comment s’appelle cet endroit ? « Le café des vendanges » … Et qui met la musique ? Les chatons swingueurs ! C’est qui les chatons swingueurs ? »


David Polarski, passionné de Swing (danses Lindy Hop, Charleston couple et solo, Balboa, Jazz Root) et de Blues, a créé les chatons swingueurs en 2006. « Les chatons swingueurs » est une association à but non-lucratif dont l’objet est l’enseignement des danses swing et blues, la promotion de ces danses et l’organisation de soirées, bals, live d’orchestre, stages le plus accessible financièrement possible.


Ainsi, sur la session 2017-2018, les chatons, c’est :

- 500 élèves sur une vingtaine de cours

- 4 workshops avec les instructeurs nationaux et internationaux sur deux à trois jours par workshop

- 12 Bals Swing (initiation à la danse et orchestre live)

- Approximativement 20 soirées concerts et danse, et 10 soirées DJ et danse

- Environ 80 soirées DJ gratuites

- De nombreux stages, ateliers et wokshop sur Paris




4 à 5 fois par semaine, vous trouverez les chatons swingueurs organisant des soirées dansantes sur Paris. Pour 2018, les rendez-vous fixes sont le Lundi au El Diablito Latino, Le Mercredi au café des vendanges (gratuit), et le Jeudi à l’étoile européenne (gratuit).


Le swing ? C’est quoi ? Et pourquoi cette expression « ça swing » ?

Tout simplement parce que cette musique appelle à bouger, à danser. Le mot Lindy Hop est l’abréviation de Lindbergh Great Hop, en référence à la première traversée de l’atlantique. C’est ainsi que Georges Snowden (dit « Shorty Georges » du fait de sa taille) a appellé cette danse quand un journaliste lui demanda le nom de ce qu’il dansait. Avant ce journaliste, il ne s’était jamais posé la question. Nous étions quelques jours après la traversée de l’atlantique de Lindbergh, qui était dans tous les journaux. Georges Snowden répondit « Lindy Hop ».


Comment expliquer cette croissance du swing sur Paris ?

Retour aux sources ? Besoin de vintage, où tout simplement le besoin de réapprendre à danser réellement à deux ? Ou bien les ambiances conviviales et multigénérationnelles comme les bals d’autrefois ? Et surtout cette musique que tous connaissent par les films, les pubs, la culture… Ce dérivé dansant du jazz qui appelle qu’à une chose : bouger !


Et les chatons swingueurs … Discrets, tout doucement, les chatons swingueurs avancent, organisent des cours, des soirées régulières, des bals, font jouer des orchestres, … Tout doucement, David Polarki, à travers une association à but non-lucratif, a construit une des plus importantes écoles de danses sur Paris. Et ce n’est pas fini …


http://leschatonsswingueurs.net/



124 vues

Licences d'entrepreneur de spectacles délivrés par le DRAC d'Ile-de-France : 2-1119193 (Producteur de spectacles) et 3-1119194 (Diffuseur de spectacles)

Certifié en Sécurité des Salles de Spectacles par l'IRMA