• SwingSilver

Count Basie, surnommé « la machine à Swing »


Count Basie

William Basie, dit Count Basie (1904, 1984), reçoit ses premières leçons de piano par sa mère. Très tôt, il remplacera les absences du pianiste titulaire de l’orchestre de quartier en rejouant les musiques « de mémoire ».



Count Basie

A l’adolescence, il accompagnera des films muets au piano.


1924, il part pour New York mener sa carrière d’artiste, et s’installe à Harlem.


En 1928, il est recruté dans le Big Band de Bonnie Moten, qui cherchait des figures phares. Ce dernier meurt en 1931, ce qui poussera Count Basie à monter son orchestre : Count Basie and his barons of rhythm, qui deviendra Count Basie and his orchestra. Il dirigera cette formation jusqu’à sa mort.


1937, leur premier grand succès, One O'Clock Jump, suivi la même année par Good Morning Blues, Topsy et Time Out : sa notoriété devient international et chacun de ses albums sera un succès commercial.



Wayne King, Count Basie, Bill Elliott and Duke Ellington

Licences d'entrepreneur de spectacles délivrés par le DRAC d'Ile-de-France : 2-1119193 (Producteur de spectacles) et 3-1119194 (Diffuseur de spectacles)

Certifié en Sécurité des Salles de Spectacles par l'IRMA