• SwingSilver

L'homme qui vendit la Tour Eiffel ... deux fois !

Mis à jour : 10 nov 2019



Victor Lustig, de bonne éducation, commença sa carrière sur des croisières de luxe transatlantiques où il truquait les cartes et vivait de petites arnaques. Il y apprit en autres qu’il était tout à fait capable de se faire passer pour un aristocrate Français.


Cette activité s’arrêta avec la première guerre mondiale. Il s’installa aux Etats Unis et se fit passer pour un Comte Français pour mieux arnaquer ses victimes. En 1920, il revient en France après avoir vendu de fausses machines à imprimer des billets de banque à … Al Capone.


En France, la Tour Eiffel faisait polémique : elle aurait dû être démontée après l’exposition universelle de 1889, mais l’armée s'y opposa du fait de son utilisation militaire (surveillance des alentours de Paris). Hors, son entretien coûtait très cher.


Utilisant cette polémique, il convoqua quatre grands ferrailleurs nationaux et leur expliqua que l’état avait décidé de démonter la Tour Eiffel, qu’en conséquence la « ferraille » serait vendu en gros. L’arnaque fut convaincante et il vendit la Tour Eiffel à André Poisson, puis s’enfuit rapidement en Autriche.


Sans nouvelles de son arnaque dans les journaux, il conclut que sa victime, par honte, n’avait rien dit. Il décida de revenir en France et tenta de vendre la Tour Eiffel une deuxième fois, se fit découvrir, mais arriva à s’enfuir vers les Etats Unis.


Au Etats Unis, il vit d’arnaque et de … faux billets. Il se fait arrêter pour fausses monnaies et est incarcéré à Alcatraz en 1937. En prison, il sera protégé par un dénommé … Al Capone. Dans sa cellule, une photo de la Tour Eiffel avec écrit dessus « 100 000 Francs ». Il mourut en cellule en 1947.


Son « maître à penser » : Arthur Ferguson (dont l’existence est très controversée) qui vendit successivement la statue de l'amiral Nelson de Trafalgar Square, Big Ben, et le palais de Buckingham avant de s’enfuir au Etats Unis où il se permit de louer la Maison Blanche et se fit prendre en tentant de vendre … la Statue de la Liberté !!!


Licences d'entrepreneur de spectacles délivrés par le DRAC d'Ile-de-France : 2-1119193 (Producteur de spectacles) et 3-1119194 (Diffuseur de spectacles)

Certifié en Sécurité des Salles de Spectacles par l'IRMA