• SwingSilver

Les Blues Brothers, le Film

Mis à jour : 10 nov 2019


Blues Brothers - Everybody need somebody to love

« Tout violence inutile pour l’arrestation des Blues Brothers est approuvée d’avance » (coordinateur radio de la police de Chicago)



Derrière ce film mythique, quelques anecdotes :


Film record de casse


Voitures de police détruites lors de la course poursuite dans Chicago

Lors du tournage, l’équipe a appris qu’un centre commercial de la région était en attente de destruction. Son propriétaire le prêta le temps du tournage. Il fut réaménagé, certains magasins par des enseignes connues, qui prêtèrent le contenu, d’autres réaménagés pour être cassés. Les voitures sur la parking ont été prêtées par les concessionnaires de la région, et ne devaient pas être abîmées. On obtient cette course poursuite dans un centre commerciale :

https://www.youtube.com/watch?v=RTRXnuoK1ss


Ce film a aussi le record du nombre de véhicules détruits, soit 103 voitures, principalement de police. Ils bâteront ce record pour l’honneur avec 104 véhicules détruits lors de Blues Brothers 2000. Le détenteur actuel de ce record est Transformers 3 avec 532 véhicules détruits.

L’engouement pour le film

Les personnages des Blues Brothers sont nés d’une émission télé à grand succès. L’annonce d’un film a été accueillie avec engouement à tous les niveaux. Outre les prêts de matériels (voitures du parking du centre commerciale par exemple), la scène finale a été tourné avec 400 militaires et gardes nationaux, 100 policiers et pompiers, tous volontaires et bénévoles. L’armée a fourni 40 véhicules (jeeps, camions et chars). La police a fourni les hélicoptères. Seuls bénévoles refusés : le SWAT. Le tournage à visage découvert posait un problème de sécurité.

https://www.youtube.com/watch?v=V-xZH07kVn0


L'arrestation des Blues Brothers

La scène du concert a demandé 4000 bénévoles, qui vinrent au tournage suite à … une annonce effectuée sur une radio locale.

https://www.youtube.com/watch?v=EHV0zs0kVGg


Pochette du deuxième album des Blues Brothers issu du film

Le tournage de film était interdit dans Chicago, suite à un film mettant en avant la corruption dans la ville. Cette interdiction était en place depuis plus de trente ans. Le maire en poste fit voter l’annulation de l’interdiction pour que le film puisse se faire.


Vitesse dans Chicago

La scène de poursuite dans Chicago est à vitesse réelle : 160 km/h. Les passants sont tous des cascadeurs. Au-delà de l’accord de multiple commissions pour tourner cette scène, chaque carrefour était bloqué par la police et les heures de tournage ont été communiqués par presse pour limiter les perturbations.

https://www.youtube.com/watch?v=LMagP52BWG8



"Freedom" de Aretha Franklin

Aretha Franklin ne savait pas chanter en Play Back

Aretha Franklin ne savait pas chanter en Play Back. Ce « détail » a été découvert pendant le tournage. Des cours lui ont été donné en urgence. De toute sa carrière, elle ne chantera qu’une seul fois en Play Back, et c’est pour ce film.

https://www.youtube.com/watch?v=WY66elCQkYk


Fiat Pinto dans le ciel de Chicago

La chute de la Pinto


A l’époque, pas de numérisation d’image: La chute de la Pinto dans le ciel de Chicago a réellement eut lieu. Pour cela, il a fallut prouver à la FAA (Federal Aviation Administration) que le point de chute était parfaitement prévisible. Un premier véhicule a été largué par hélicoptère à plus de 1000 mètres et s’écrasa dans la zone définie. Le moteur avait été déplacé pour garantir que la voiture chuterais en restant bien horizontal.

Après avoir obtenu l’autorisation de la FAA, il fallut trouver une zone suffisamment dégagée et proche de Chicago pour que ses gratte-ciels soient visibles et proches durant la chute : ce fut les réserves de sel pour déneigement de la ville qui furent utilisées

https://www.youtube.com/watch?v=eGu2camh0WA


Au-delà du succès, ce film relança les artistes participants et fut un vrai boost pour eux : James Brown, Cab Calloway, Aretha Franklin, Ray Charles, John Lee Hooker, John Candy, Carrie Fisher, Charles Napier et Henry Gibson. D’autres personnalités du cinéma y participèrent tel que Steven Spielberg.

L’album, enregistré avant le film, fut disque de platine avec 3,5 millions d’exemplaire vendu.


Et quand les Blues Brothers rendent hommage à Elvis (avec générique de fin, et mise ne valeur de toute l’équipe de tournage sur la dernière image) :

https://www.youtube.com/watch?v=pW1hazYKd5o


"On est en mission pour le seigneur"

25 vues

Licences d'entrepreneur de spectacles délivrés par le DRAC d'Ile-de-France : 2-1119193 (Producteur de spectacles) et 3-1119194 (Diffuseur de spectacles)

Certifié en Sécurité des Salles de Spectacles par l'IRMA